L'impact de la taxe foncière sur le rendement locatif

26/10/2021
Thumbnail [16x6]

Lyon, Strasbourg et Paris sont les villes où la taxe foncière rapportée au mètre carré est la moins élevée, selon une enquête de Meilleurs Agents, ce qui pèse sur le rendement locatif.

Une étude de Meilleurs Agents souligne enfin l'impact de la taxe foncière sur la rentabilité locative. 

La taxe foncière équivaut à 14 jours de location d'un logement à Paris, 21 jours à Lyon, mais 38 jours à Toulouse et 40 jours à Montpellier, soit plus d'un mois de location.

Lyon, Strasbourg et Paris sont les villes où la taxe foncière rapportée au mètre carré est la moins élevée, selon une enquête de Meilleurs Agents (meilleursagents.com) menée dans onze grandes villes de France, avec respectivement 11,6 €/m2, 12,6 €/m2 et 12,9 €/m2. 

La taxe foncière est en moyenne 63 % plus chère à Montpellier qu'à Lyon, la métropole occitane figurant dans le bas du tableau avec 18,9 €/m2. 

La densité de population et le meilleur partage de la contribution aux recettes fiscales locales entre particuliers et entreprises expliquent en grande partie ces différences. Autre principal enseignement de l'étude : la taxe foncière rapportée au m2 est plus élevée de 36 %, en moyenne, pour les studios que pour les grands logements (T4 et plus).